Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 12:22

Super moyen de finir la journee!!!

Happy de Pharell Williams a Shanghai.

24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 08:38
Ce mercredi-là, nous sommes accueillis chez Phounkeo avec des snacks, gâteaux et thé. Phounkeo a repris le flambeau des méditations Deeksha depuis quelques mois. Cette fois-ci, 17 personnes sont présentes (et ce n’est pas le record apparemment), dont 3 nouvelles, dont moi.


Ce n’est pas la première fois que je fais de la méditation, mais c’est la première fois que je joins ce groupe (et ça faisait des mois que je me disais qu’il fallait que j’y aille), qui se rencontre une fois par semaine.


L’objectif, comme l’enseigne Oneness University (India), c’est de faire UN avec le tout. Challenge.


Après une petite collation et quelques échanges, nous nous asseyons en cercle (note pour la prochaine fois, prendre un pantalon moins serré à la taille). Phounkeo a une réserve de coussins impressionnante pour qu’on soit bien assis.


Nous commençons par un rituel de présentation de la lumière mené par Jacqueline, ‘vétérante du Deeksha’ et de passage à Shanghai. Puis quelques minutes pour se centrer sur soi, se connecter avec le divin qui est en nous, suite à quoi nous passons à la méditation proprement dite. Sans guide, juste la musique.


J’entends la respiration profonde de ma voisine, et je me souviens qu’il faut inspirer et expirer par le ventre, se focaliser sur la respiration est une méthode de méditation. Les minutes passent. Difficile pour moi de rester en méditation, les pensées défilent, je m’attarde sur certaines. Une émotion m’étreint. Je la contemple. J’essaye de ne pas penser, juste de m’attarder sur l’émotion. J’arrive à me concentrer à nouveau.


C’est difficile de rester concentré, et de ne pas passer tout ce temps à rêvasser ou ressasser des idées qui reviennent en boucle. Supprimer le ‘bruit’. Sans oublier de respirer (oui parce que moi quand je fais un effort je stoppe ma respiration, c’est ballot).


Après la méditation, nous contemplons la citation du jour : Being with the ‘what is’ is to be spiritual. 


Puis s’ensuit une session d’échange autour du sujet. Anciens et nouveaux parlent de leur compréhension de la phrase. Chaque intervention est saluée par tous (mains jointes) en signe de respect. Un grand plus par rapport à d’autres méditations en groupe ou la pratique de la méditation en privé (avec ou sans méthode) : l’échange.


J’avais mon idée, quelqu’un a parlé et à envisagé la question d’une toute autre manière. Une 2e personne a pris la parole et à résumé mon idée avec ses propres mots. Une autre a rebondit sur ce qui venait d’être dit en le reprenant de manière beaucoup plus concise…


Enfin Jacqueline est intervenue, et la croyez-le ou non, j’ai vu sa sagesse. Pas son statut, sa sagesse. Sa voix douce, son visage calme, les mots employés qui faisaient écho en moi… Un vrai moment d’apprentissage.


Après cet échange spirituel, une autre méditation, avec une ‘imposition des mains.’ Les Deeksha givers, qui ont été formés à cette forme de méditation, passent un à un imposer les mains sur la tête de chaque participant, pour faire circuler l’énergie.


Et effectivement on sent l’énergie. On sent un flot continu d’énergie alors que les Deeksha givers se succèdent devant nous, chacun avec sa propre approche (effleurement, toucher, mains immobiles ou plutôt fébriles…) mais même après la fin je sens une énergie au-dessus de ma tête. Une communion avec le groupe.


Après cette méditation, viens l’heure des prières. Trois personnes se succèdent pour présenter leur requête. Une prière pour soi ou un proche, un problème familial, de santé ou professionnel. Cette personne se place au centre et le groupe prie silencieusement. Là encore, une très belle énergie se dégage du groupe. Un moment précieux, hors du temps, sans parole, juste dans l’immobilité de nos corps.


Enfin, une dernière méditation ‘libératrice’ au son d’une musique plutôt enlevée. Pour se débarrasser de nos peurs et finir sur une note colorée.


On en ressort vidé. Mais en paix. J’ai fait plus de chemin dans ma tête (sans penser, enfin presque pas) que durant des semaines de passage à vide. Et j’ai rencontré des gens positifs et passionnants. Des gens rayonnants.


Et pour ne rien gâcher, à la fin, il y avait encore des gâteaux…


C’est loin de chez moi et cela dure au moins deux heures (je suis arrivée à 19h15 et repartie à 22h cette fois-ci), mais je me promets d’y aller une fois par mois. Et pourquoi pas moi aussi, devenir une Deeksha Giver


Pour plus d’informations, contactez Phounkeo : registration@openupspace.com

Groupe de débutants le jeudi a 19h dans le tout nouveau Open Up Space.
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 11:29


Pour fêter les 11 ans de notre rencontre, mon mari et moi avons voulu fuir notre fils de 18 mois (ce n’est pas vrai, il est adorable). Enfin changer d’air, et au lieu de se faire ‘juste’ un super resto, nous avons décidé de faire garder notre fils et de se payer une nuit à l’hôtel. A Shanghai.


Une amie nous a recommandé le Méridien. Nous connaissions déjà le Brunch de La Vie en Rose, et son free flow champagne, et le restaurant français Allure. Voilà pourquoi nous nous sommes laissés séduire.


Mais d’abord, un massage à l’huile, dans un salon tout proche, Skin City, sur la Dagulu. Toujours agréable, une bonne façon de se détendre et de se mettre dans un ‘mood’ cooconing.


Puis nous nous rendons à l’hôtel. Check in au 44è étage dans le Lounge, superbe vue sur le Bund. On nous amène dans notre chambre, très agréable avec des baies vitrées des deux côtés… Petit plus, les macarons et la bouteille de mousseux offerte ! 


Nous profitons du Lounge en prenant une collation et un cocktail (on peut les préparer soi-même !), prenons quelques photos avec les lumières du soir. 


Puis retour à la chambre, le mousseux est frais, idéal pour se plonger dans un bain !


Ensuite, c’est l’heure de descendre au restaurant Allure (quand on aime bien, pourquoi changer ?), cuisine française de qualité. Peu de monde, idéal pour un rendez-vous amoureux. 


Voilà pour le samedi. 


Le dimanche, après un petit déjeuner copieux-mais-pas-trop, toujours au Lounge, très calme, très agréable, nous nous rendons au Lobby pour profiter de la piscine. Belle vue dégagée, et ce qui ne gâche rien, nous sommes les seuls ! 


Le jaccuzzi était hors service alors nous profitons du hammam chacun de notre côté dans les vestiaires. Une bonne douche et nous voilà propres. 


Après le check-out, une petite fatigue se fait sentir, aussi nous nous arrêtons d’abord au Salon pour déguster un café gratuit. Puis c’est l’heure de partir, nous nous balladons sur la Nanjing Donglu, profitons du beau temps pour descendre à pied sur la Huaihailu, voir des magasins où nous ne nous rendons jamais. On a beau habiter cette ville depuis bientôt huit ans, on reste souvent dans notre quartier de Xujiahui. 


Puis c’est l’heure de rentrer retrouver notre fils et la réalité.


Une parenthèse enchantée comme je les aime. A renouveller souvent !


A noter, avec la carte de la chambre, vous avez la possibilité de visiter gratuitement le MOCA à People Square. 

 

Getaway à l’hôtel Royal Méridien
Getaway à l’hôtel Royal Méridien
Getaway à l’hôtel Royal Méridien
Getaway à l’hôtel Royal Méridien
Getaway à l’hôtel Royal Méridien
Getaway à l’hôtel Royal Méridien
Getaway à l’hôtel Royal Méridien
Getaway à l’hôtel Royal Méridien
Getaway à l’hôtel Royal Méridien
Getaway à l’hôtel Royal Méridien
Getaway à l’hôtel Royal Méridien
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 13:33

En Octobre dernier, toutes les formatrices de l’association Shanghai Oh Secours ont été recyclées par une formatrice de la Croix Rouge Française, comme cela doit se faire tous les ans.

 

En cadeau bonus, elle nous a également formé à l’IPSEN (Initiation au Premier Secours Enfants et Nourrissons).

 

Et comme les bébés, c’est mon dada, je me suis proposée pour animer la première session.

 

7 personnes se sont rendues chez moi pour assister à la formation. Tout le monde était à l’heure, et malgré le fait que je ne maitrisai pas bien la 1e partie, plus théorique (mais l’IPad est mon ami!) on a fini dans les temps en faisant 2 pauses de 10 minutes comme prévu.

 

Le public était réactif (tous ayant des enfants de 1 mois a 6 ans), et a bien participé :

Dans la première partie, plutôt théorique, passage en revue des risques potentiels et comment les éviter. Chacun y est allé de ses conseils ou anecdotes, certains ont même posé des questions très intéressantes (mais auxquelles je n’avais pas forcément la réponse !)

 

Dans la deuxième partie, nous avons exploré les principales conduites à tenir en cas d’accident, et pratique les gestes qui sauvent (en cas d’étouffement, d’hémorragie, de perte de connaissance ou d’arrêt cardiaque).

 

Comme il ne s’agit que d’une initiation qui ne dure « que » quatre heures, certains sont restés sur leur faim. D’autres avaient déjà passé une formation de premiers secours complète (sur une journée), et étaient plus à l’aise dans les gestes.

 

Côté logistique, j’ai un salon plutôt petit mais on a pu faire tenir 5 mannequins de formation adultes, et puis il y avait des boissons chaudes et des gâteaux pour les pauses.

 

Dans l’ensemble un très bon moment, beaucoup moins fatiguant qu’une journée complète de formation en premier secours type PSC1, et qui se fait bien seul (on peut faire une formation jusqu’ a 10 avec 1 seul formateur, mais mon salon contient 8 personnes max).

 

Outre la formation, on a eu le temps d’échanger un peu sur le thème des urgences pédiatriques à Shanghai. J’ai distribué le memento édité par Shanghai Oh Secours qui regroupe les informations sur les urgences à Shanghai, et une maman nous a parlé d’une application smartphone créée pour Shanghai, Baby 120 (non testée), qui peut localiser les hôpitaux les plus proches de chez vous, en mentionnant leurs spécificités (urgences, pédiatrie, chirurgie etc...). Si vous avez testé, j’aimerais connaître votre retour !

 

Il me reste à préparer un récapitulatif à envoyer aux personnes formées en même temps que le certificat de la Croix Rouge Française, et le tour est joué !

 

J’ai à peu près autant de personnes qui sont intéressées pour une deuxième session. Si vous êtes également tentés, contactez-moi afin que nous puissions convenir d’une date.

9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 03:30

Bonne annee 2014 ( vu que le mois de janvier est passe super vite) et du cheval tant qu on y est.

Nous revenons de quelques jours de vacances a Moganshan, montagne, foret de bambous, rando, velo...Une vie simple et agreable.

新年快乐!

Bonne annee du cheval!
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 11:33

Tout un programme..

 

Samedi dernier c etait les 2 ans du projet de ma copine Phounkeo, Open Up.

 

Plein de bonnes vibes et de gens souriants, dans le climat froid de Shanghai, ca fait du bien!

 

Rendez vous etait donne au QG d'Open Up, Melange Oasis, au Jiashan Market. Au menu, de bonnes choses a manger, un ppt a regarder, des encheres a miser, de la musique a ecouter....

 

Et on a decouvert le nouveau projet Open Up, Open Up space! Un espace dedie aux differents projets afferant a Open Up. Regardez la presentation, moi j ai deja envie d habiter la bas!

Et pour des photos de la soiree, c est par la!

15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 04:08

Je pourrais me contenter de ca, mais l article est en anglais, et puis rien n est jamais facile. Donc en gros les vacances "legales" ca ressemble a ca:

Les vacances, c est complique

Exemple: le 1 janvier est ferie. Ca tombe un mercredi. A cela, le gouvernement "donne" 2 jours en plus (mais les entreprises decident de l appliquer ou non) le 2 et le 3, pour booster le tourisme. Bien me direz vous.

 

Sauf que, le 2 et le 3, ils ne sont pas gratuits. Pour cela il faut travailler le week end d avant. Donc vous finissez l annee sur les rotules avec une semaine de 9 jours travailles, pour ensuite avoir 5 jours de repos.

 

Et c est pareil pour la semaine de vacances du Nouvel An Chinois (Fevrier) et de la Fete Nationale (Octobre). Il y a 3 jours feries, on vous prete 2 jours en plus pour que ca fasse une semaine avec le week end, mais il faudra rattraper en travaillant le week end d avant ou apres les vacances.

 

En pratique toutes les entreprises chinoises font comme ca, car ce sont les seuls conges payes.

 

Et puis il y a les gens comme moi qui DOIVENT travailler en debut de mois. La finance, ca n attend pas.

 

Alors je suis en conge 1 jour, puis je travaille 2 jours, puis je suis en conge 3 ou 5 jours, ca depend de comment je m arrange avec mon employeur. Sauf que mon mari lui, il a les vacances comme les chinois. Et mon ayi aussi. Alors il faut se concerter pour gerer la garde du bebe, savoir si on part en voyage pour 3 jours, est ce que ca vaut le coup etc.

 

Bref, a chaque fois c est le bazard, alors oui, pour moi, les vacances chinoises, c est complique.... C est pour ca que Noel, Jour de l An et Chinese New Year, on ne part pas en vacances!

12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 11:52

Je me prépare à sortir : écharpe, manteau, écouteurs, masque, pass et je sors.

 

La brume est encore intense. Je regarde mon application smartphone, le niveau n’a pas baissé, violet fonce. On ne voit pas à 10 mètres.

 

Je rentre chez moi. Je remarque que le filtre n’est pas allumé. Je me doute que mon fils à du appuyer sur le bouton lumineux, mais je gronde l’ayi qui ne l’a pas rallumé par la suite. Je le fais moi-même, le voyant est rouge vif.

 

Mon fils est un peu excité, normal, il n’est pas encore sorti de la journée. Avec sa maladie en début de semaine, cela fait 5 jours qu’il n’a pas mis le pied dehors.

 

La fenêtre de la salle de bain est entrouverte, je rappelle à l’ayi qu’il ne faut pas ouvrir les fenêtres en ce moment.

 

Le soir, dîner entre amis, on rigole bien en parlant de cet article de China Daily. Si nous n’étions pas en Chine depuis longtemps , on aurait pu croire à un poisson d’avril en avance. Mais là avec notre ‘expérience’, on comprend bien le syndrome de 没办法 Méi bànfǎ ; Y a rien à faire.

 

Certains évoquent leurs inquiétudes. Après plusieurs années en Chine, et ce phénomène qui s’intensifie, surtout quand on a des enfants, on pense à rentrer en France. Je me souviens d’avoir lu un article sur les raisons qui pourraient motiver les expats à rentrer (basé sur un sondage). Ils en parlaient déjà, mais l’article (que je ne peux pas citer car je ne me souviens plus du lien) disait en substance que cela ne devait pas être une incitation à rentrer, vu que TOUT LE MONDE le sait que c’est comme ça en Chine.

 

Ca, c’est quoi ?

 

Vis ma vie dans la pollution à Shanghai.

 

Petit lexique :

 

Masque : masque de protection contre les particules polluantes les plus fines (dites PM 2.5) et potentiellement les plus dangereuses pour l’organisme. Marque 3M commandé sur Taobao.

 

D’autres marques proposent des masques en microfibre mais pas forcement donc lavables. Plus chers, mais qu’on peut garder plus longtemps. Nous en avons commandé un comme ça pour notre fils (car les 3M ne font pas de tailles adaptée au plus petit).

 

On voit de plus en plus de masques, mais pas pour tout le monde, les 保安 bao ‘an qui font la circulation en ont (des 3M dernier cri, le gouvernement municipal de Shanghai prend bien soin d’eux cette année), la plupart sont jeunes, on en voit surtout sur les enfants.

 

Le masque en tissu à quelques kuais (pas très utile contre ce type de pollution) fait fureur. Le type qui se coince derrière les oreilles fait des plis (donc l’air passe quand même) ou bien descend sous le nez… Mais bon, l’idée est là.

 

Brume : pendant très longtemps j’ai cru que Shanghai était une ville particulièrement sujette au brouillard. Maintenant je sais que c’est très souvent de la pollution. Ou brume seche comme on dit maintenant.

 

Application : Air quality China, celle que j’utilise depuis un an et demi, qui permet de choisir sa ville et les capteurs de PM 2.5 les plus proches de chez soi. Actualisé toutes les heures.

Jeudi 5 décembre à 23h, ça donnait ça (du jamais vu en ce qui me concerne) :

De l air!

Filtre : filtre à air. Dans notre cas avec filtre HEPA qui enlève de l’air les particules les plus fines. Le grand modèle dans le salon détecte le niveau de pollution et s’active en cas de besoin. Quand les niveaux de pollution sont tres élevés dehors, il fonctionne en permanence.

 

Sortie : lorsque le niveau de pollution est trop élevé, il est déconseillé aux enfants, aux personnes âgées et aux populations à risques (malades, ashmatiques) de sortir.

 

L’ayi n’a pas d ‘application sur son téléphone donc je lui dis quand elle peut ou pas : vert : ok (c’est rare mais surtout en été) ; jaune : bof mais ça passe encore. Orange : sortir pas longtemps, genre le temps d’aller à l’aire de jeu d’à côté, rouge et au-delà : on ne sort pas. Avec le masque, on pourra être un peu plus cool (si tant est que mon fils accepte de le porter….) .

 

Mais tout le monde n’a pas la même vision. A ma voisine qui sortait son petit-fils de 12 mois dehors en pleine vague de pollution énorme, l’ayi a dit que ce serait peut-être mieux de le laisser à l’intérieur (les Chinois ont pour habitude de faire prendre l’air aux petits un peu tous les jours). La voisine lui aurait répondu : 我们没有你们那么精明 : Wǒmen méiyǒu nǐmen nàme jīngmíng : Nous ne sommes pas aussi intelligents que vous ! Ah ; donc la tu ignores sciemment un conseil qu’on te donne, oui effectivement, tu ne fais pas preuve d’intelligence.

 

Fenêtres : sans ouvrir les fenêtres déjà, l’intérieur peut-être pollué. Alors les fenêtres ouvertes… Mes collègues ont l’habitude d’ouvrir les fenêtres en matinée (pour faire circuler l’air j’imagine, sauf qu’ils laissent la clim allumée, ça j’ai du mal déjà). Avant le pic de pollution, j’avais déjà fait comprendre que le bruit extérieur (la voie surelévée en bas de notre bureau) c’était pas ma tasse de thé, donc quand j’arrive ils referment les fenêtres (Daishali super power !). Bon là depuis le pic de pollution, ils ont du se rendre compte d’un trucs, ils ont pas rouvert les fenêtre… Si vous voulez absolument aérer, c’est 10 mn maxi (de préférence quand vous n’êtes pas dans la pièce) et après utilisez le filtre à air. Bon le filtre à air je n’en ai pas au boulot. Alors je préfère qu’ils n’ouvrent pas les fenêtres.

 

China Daily: Cf article, no comment.

7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 14:16

Une fois n'est pas coutume, hier soir nous étions de sortie. Pas de sortie beuverie, sortie CULTURELLE, attention!

 

Au menu, une pièce inédite, agrégat de pièces existantes constituant une histoire originale, interprétée par les amateurs de la section "théâtre" de l'UFE (l'Union des Français de l'Etranger).

 

Un joyeux moment, une belle surprise, nous avons ri, nous avons été ému, bref, cela nous à beaucoup plu!

 

Je vous invite, pour ceux qui peuvent, à vous y rendre, il reste encore 2 représentations.

 

 L’UFE Shanghai vous présente sa nouvelle pièce de théâtre !

 

« Nord Perdu »

 

 Jouée par la troupe de comédiens de l’Union de Français à l’Etranger de Shanghai
les mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, et samedi 9 novembre, à 20h00.

 

Dans un lieu public incertain, Marie rencontre Eve qui se souvient d’Adam qui attend un train avec Gabriel qui tente de sauver Marie qui croise Jonas qui provoque Eve qui a oublié Adam qui attend son petit pot d’eau chaude qui ne vient pas…

 

Si vous aimez les gares, demandez souvent à l’autre à quoi il pense, buvez votre café un peu fort, pratiquez la supination cérébrale, possédez un tempérament très joueur, auriez aimé étudier l’archéologie, racontez mal les histoires drôles, ou encore si vous en avez gros sur la patate, alors il va être temps d’embarquer pour cette brève rencontre… lâchez prise et acceptez de perdre le nord !

 

 La troupe se compose d’acteurs amateurs francophones, montant pour la plupart pour la 1ère fois sur scène.

 

 

Les bénéfices des représentations seront entièrement reversés à deux associations caritatives:

 

 la fondation ACCOR - Chi Heng, en soutien aux personnes atteintes du sida, et l’ARSEP, en soutien à la recherche contre la sclérose en plaque.

 

« Nord Perdu » se jouera au Ke Center:
613-B Kaixuan lu, proche de Yan’an Xi lu. 凯旋路613号, 近延安西路 .
Métro: ligne 3 et 4, station Yan An Road (W)
Tarifs :
Scolaire : prévente  90 RMB / sur place 110 RMB
Adultes : prévente 120 RMB / sur place 150 RMB

 

 Les billets sont en prévente auprès des membres de la troupe, dont vous trouverez les coordonnées sur le site web www.ufeshanghai.com

 

3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 04:24

On m’a posé dernièrement pas mal de questions sur le mode de garde des enfants à Shanghai. Alors, c’était un vieux to do que je voulais faire, je me lance !

Pour choisir, tout dépend de votre situation : femme au foyer, travail en freelance, reprise du travail à plein temps ; de vos revenus, et de l’âge des enfants (scolarisés ou non).

Baby-sitter

Pour dépanner un soir ou bien quelques heures par semaines. Entre 30 et 50 kuais de l’heure. Pour en trouver, le bouche à oreille suffit, sinon, allez sur les sites comme Bonjour Chine, vous y trouverez des annonces et vous pouvez déposer la vôtre.

http://www.bonjourchine.com/forums/etre-parent-a-shanghai.24/

 

Ayi :

 

Nous avons finalement fait le choix de prendre une ayi à domicile. Elle s’occupe de notre fils et de la maison pendant que nous sommes au bureau. Les prix varient en fonction des ‘options’ : Ayi qui parle anglais, qui fait le ménage, la cuisine, horaires etc… Il est possible de négocier dans le ‘forfait’ une soirée de baby-sitting par semaine par exemple.

 

Le salaire pour 40 heures par semaine peut varier entre 4000 et 9000 kuais ! A cela s’ajoute les vacances chinoises, et un mois de bonus au moment du nouvel an chinois.

Voici le lien vers l’agence par laquelle nous sommes passés.

CC Shanghai

www.ccshanghai.com.cn

 

Il y en a beaucoup à Shanghai, renseignez-vous sur les conditions : certaines prennent 30% d’un mois de salaire, d’autres un mois de salaire entier comme commission. D’autres enfin, prélèvent tous les mois une commission sur le salaire de l’ayi (moyennant une aide pour la traduction, des formations pour l’ayi etc…).

 

http://www.lan-yi.com/en/order.asp

http://www.chinagni.com/Registration.htm

 

Pour trouver une ayi, vous pouvez aussi passer par les forums comme Shanghai Mamas et Bonjour Chine, des personnes sur le départ peuvent recommander leur ayi, sans passer par une agence. Vous trouverez parfois des annonces papier dans des magasins tels City Shop.

 

Certaines ayis travaillent à temps partiel et cherchent un autre temps partiel pour compléter leurs revenus.

 

Certaines agences proposent aussi des ayis philippines, réputées pour parler mieux anglais et savoir bien s’occuper des enfants, mais sachez qu’elles ne peuvent pas travailler légalement en Chine, aussi cette option est un peu risquée.

 

Garde partagée :

 

Une variante de l’ayi à la maison, une ayi pour deux familles. Elle a l’avantage de diminuer les coûts et de permettre aux enfants de grandir entourés d’un ou plusieurs enfants.

 

Il est possible de poser des annonces sur le site Shanghai Mamas par exemple, pour trouver des personnes susceptibles de partager la garde des enfants.

 

www.shanghaimamas.org

 

Jeune fille au pair :

 

Certaines agences pour ayi proposent également des jeunes filles au pair.

 

Dans l’idée, il s’agit d’élever son enfant au contact d’une personne non-chinoise, qui pourra lui parler sa langue (française ou autre). Dans la pratique, il faut payer pour le dossier, ensuite la jeune fille au pair devra avoir sa chambre, vous devrez lui payer ses repas et lui verser une somme correspondant à de l’argent de poche.

 

Cela revient à payer plus cher que le salaire d’une ayi en général, mais les jeunes filles au pair ont l’avantage de connaître nos habitudes, on se sent moins dépaysés. C’est un avantage aussi pour les langues étrangères (hormis le chinois bien sûr).

 

Au final, ce n’est pas forcément possible pour tout le monde, niveau place et frais.

 

Daycare :

 

Il existe une vingtaine de daycare à Shanghai, qui ressemblent à nos crèches. Pas forcément bon marché, certaines proposent des formules à l’heure (50 kuais de l’heure), d’autres des formules à la mi-journée ou à la journée.

 

Il existe un lien sur le site Shanghai Mamas qui les recense. Vous aurez peut-etre besoin de vous inscrire en tant que membre pour y avoir acces.

 

http://www.shanghaimamas.org/forum/forum.html?id=51

 

Une visite du daycare s’impose, afin de connaître l’environnement, car les standards ne sont pas toujours les mêmes qu’en France.

 

Kindergarten :

 

Certaines écoles maternelles internationales accueillent les enfants en bas âge (avant 3 ans). Selon les écoles et l’âge, il s’agira plus d’une garderie que d’une école, et les coûts sont élevés : entre 4500 et 9000 kuais par mois pour des « journées » de 8h30 à 15h.

 

C’est LE problème d’élever des enfants à Shanghai, d’autant plus que les listes d’attente sont longues.

 

Voici un lien vers le consulat de Shanghai qui donne des informations sur l’éducation en langue française

http://www.consulfrance-shanghai.org/Scolariser-ses-enfants-a-Shanghai,7348

 

Mon avis :

 

Pour le moment, l’option de l’ayi est la meilleure. Qualité de service (elle s’occupe très bien de notre fils et nous n’avons pas à faire le ménage), et de vie (je peux rentrer déjeuner le midi - même si elle ne fait pas la cuisine, et profiter de mon fils car je travaille à côté de mon domicile). Concernant le coût, c’est l’option la moins chère.

 

Notre fils n’ayant que 13 mois, et ayant accès à des aires de jeux en extérieur et intérieur, il est stimulé et rencontre des enfants de son âge. Lorsqu’il sera plus grand, nous verrons comment cela évoluera. Une garde partagée ou un mi-temps à l’école ou en daycare sera peut-être envisagé.

C'est Quoi Ce Blog? 这是什么?

  • : Shanghai
  •  Shanghai
  • : Ma vie en Chine (Shanghai plus précisément), mélange d'étonnement, de pensées profondes, et de fantaisie. Après cinq ans d'études de chinois en France et plus de six ans en Chine, la vision d'une sinologue perdue dans la jungle urbaine de Shanghai, mais toujours fan de la Chine! Ce blog pour parler de mes découvertes, des projets qui me parlent et de la vie de tous les jours. Une nouvelle catégorie ouverte récemment, Shanghai Baby, notre dernière aventure en date!
  • Contact

Le Passé C'est Le Passé 过去的