Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 08:38
Ce mercredi-là, nous sommes accueillis chez Phounkeo avec des snacks, gâteaux et thé. Phounkeo a repris le flambeau des méditations Deeksha depuis quelques mois. Cette fois-ci, 17 personnes sont présentes (et ce n’est pas le record apparemment), dont 3 nouvelles, dont moi.


Ce n’est pas la première fois que je fais de la méditation, mais c’est la première fois que je joins ce groupe (et ça faisait des mois que je me disais qu’il fallait que j’y aille), qui se rencontre une fois par semaine.


L’objectif, comme l’enseigne Oneness University (India), c’est de faire UN avec le tout. Challenge.


Après une petite collation et quelques échanges, nous nous asseyons en cercle (note pour la prochaine fois, prendre un pantalon moins serré à la taille). Phounkeo a une réserve de coussins impressionnante pour qu’on soit bien assis.


Nous commençons par un rituel de présentation de la lumière mené par Jacqueline, ‘vétérante du Deeksha’ et de passage à Shanghai. Puis quelques minutes pour se centrer sur soi, se connecter avec le divin qui est en nous, suite à quoi nous passons à la méditation proprement dite. Sans guide, juste la musique.


J’entends la respiration profonde de ma voisine, et je me souviens qu’il faut inspirer et expirer par le ventre, se focaliser sur la respiration est une méthode de méditation. Les minutes passent. Difficile pour moi de rester en méditation, les pensées défilent, je m’attarde sur certaines. Une émotion m’étreint. Je la contemple. J’essaye de ne pas penser, juste de m’attarder sur l’émotion. J’arrive à me concentrer à nouveau.


C’est difficile de rester concentré, et de ne pas passer tout ce temps à rêvasser ou ressasser des idées qui reviennent en boucle. Supprimer le ‘bruit’. Sans oublier de respirer (oui parce que moi quand je fais un effort je stoppe ma respiration, c’est ballot).


Après la méditation, nous contemplons la citation du jour : Being with the ‘what is’ is to be spiritual. 


Puis s’ensuit une session d’échange autour du sujet. Anciens et nouveaux parlent de leur compréhension de la phrase. Chaque intervention est saluée par tous (mains jointes) en signe de respect. Un grand plus par rapport à d’autres méditations en groupe ou la pratique de la méditation en privé (avec ou sans méthode) : l’échange.


J’avais mon idée, quelqu’un a parlé et à envisagé la question d’une toute autre manière. Une 2e personne a pris la parole et à résumé mon idée avec ses propres mots. Une autre a rebondit sur ce qui venait d’être dit en le reprenant de manière beaucoup plus concise…


Enfin Jacqueline est intervenue, et la croyez-le ou non, j’ai vu sa sagesse. Pas son statut, sa sagesse. Sa voix douce, son visage calme, les mots employés qui faisaient écho en moi… Un vrai moment d’apprentissage.


Après cet échange spirituel, une autre méditation, avec une ‘imposition des mains.’ Les Deeksha givers, qui ont été formés à cette forme de méditation, passent un à un imposer les mains sur la tête de chaque participant, pour faire circuler l’énergie.


Et effectivement on sent l’énergie. On sent un flot continu d’énergie alors que les Deeksha givers se succèdent devant nous, chacun avec sa propre approche (effleurement, toucher, mains immobiles ou plutôt fébriles…) mais même après la fin je sens une énergie au-dessus de ma tête. Une communion avec le groupe.


Après cette méditation, viens l’heure des prières. Trois personnes se succèdent pour présenter leur requête. Une prière pour soi ou un proche, un problème familial, de santé ou professionnel. Cette personne se place au centre et le groupe prie silencieusement. Là encore, une très belle énergie se dégage du groupe. Un moment précieux, hors du temps, sans parole, juste dans l’immobilité de nos corps.


Enfin, une dernière méditation ‘libératrice’ au son d’une musique plutôt enlevée. Pour se débarrasser de nos peurs et finir sur une note colorée.


On en ressort vidé. Mais en paix. J’ai fait plus de chemin dans ma tête (sans penser, enfin presque pas) que durant des semaines de passage à vide. Et j’ai rencontré des gens positifs et passionnants. Des gens rayonnants.


Et pour ne rien gâcher, à la fin, il y avait encore des gâteaux…


C’est loin de chez moi et cela dure au moins deux heures (je suis arrivée à 19h15 et repartie à 22h cette fois-ci), mais je me promets d’y aller une fois par mois. Et pourquoi pas moi aussi, devenir une Deeksha Giver


Pour plus d’informations, contactez Phounkeo : registration@openupspace.com

Groupe de débutants le jeudi a 19h dans le tout nouveau Open Up Space.
Repost 0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 14:16

Une fois n'est pas coutume, hier soir nous étions de sortie. Pas de sortie beuverie, sortie CULTURELLE, attention!

 

Au menu, une pièce inédite, agrégat de pièces existantes constituant une histoire originale, interprétée par les amateurs de la section "théâtre" de l'UFE (l'Union des Français de l'Etranger).

 

Un joyeux moment, une belle surprise, nous avons ri, nous avons été ému, bref, cela nous à beaucoup plu!

 

Je vous invite, pour ceux qui peuvent, à vous y rendre, il reste encore 2 représentations.

 

 L’UFE Shanghai vous présente sa nouvelle pièce de théâtre !

 

« Nord Perdu »

 

 Jouée par la troupe de comédiens de l’Union de Français à l’Etranger de Shanghai
les mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8, et samedi 9 novembre, à 20h00.

 

Dans un lieu public incertain, Marie rencontre Eve qui se souvient d’Adam qui attend un train avec Gabriel qui tente de sauver Marie qui croise Jonas qui provoque Eve qui a oublié Adam qui attend son petit pot d’eau chaude qui ne vient pas…

 

Si vous aimez les gares, demandez souvent à l’autre à quoi il pense, buvez votre café un peu fort, pratiquez la supination cérébrale, possédez un tempérament très joueur, auriez aimé étudier l’archéologie, racontez mal les histoires drôles, ou encore si vous en avez gros sur la patate, alors il va être temps d’embarquer pour cette brève rencontre… lâchez prise et acceptez de perdre le nord !

 

 La troupe se compose d’acteurs amateurs francophones, montant pour la plupart pour la 1ère fois sur scène.

 

 

Les bénéfices des représentations seront entièrement reversés à deux associations caritatives:

 

 la fondation ACCOR - Chi Heng, en soutien aux personnes atteintes du sida, et l’ARSEP, en soutien à la recherche contre la sclérose en plaque.

 

« Nord Perdu » se jouera au Ke Center:
613-B Kaixuan lu, proche de Yan’an Xi lu. 凯旋路613号, 近延安西路 .
Métro: ligne 3 et 4, station Yan An Road (W)
Tarifs :
Scolaire : prévente  90 RMB / sur place 110 RMB
Adultes : prévente 120 RMB / sur place 150 RMB

 

 Les billets sont en prévente auprès des membres de la troupe, dont vous trouverez les coordonnées sur le site web www.ufeshanghai.com

 

Repost 0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 01:36

Comme tous les ans depuis maintenant 6 ans, le Festival Croisement reprend en Chine . Shanghai reste très peu desservie au niveau culturel, comme d’hab, mais on a quand même eu droit à un bon spectacle : Electro Kif de Blanca Li. 

 

 

J’ai sauté sur le téléphone à la vue de cette annonce,  car j’avais vu un spectacle de cette chorégraphe, entre danse classique et hip hop, à Paris. J’ai adoré ce que j’y ai vu, et j’ai décidé d’emmener mon mari pour découvrir son travail dans une nouvelle œuvre.

 

Celle-ci est d’un genre nouveau, mêlant musique classique et rythmes électros, et étudie les tenants et aboutissants de la tektonik.

 

Un spectacle d’une heure qui nous laisse rêveurs, entre humour et tendresse, avec beaucoup de parties jouées. Les danseurs sont aussi acteurs, comme dans une pièce survoltée qui emporte toute la salle. 

 

J’aime le fait que les danseurs, redevenus étudiants pour l’occasion, évoluent dans différents tableaux qui sont autant de scènes de la vie quotidienne, décortiquant des gestes qui servent de base à leur chorégraphie. Jamais je n’avais pensé (n’ayant pas vécu l’arrivée de la tektonik en France étant déjà en Chine à cette période), que la tektonik puisait autant dans la danse hip-hop (dont je suis une grande fan).

 

Une belle énergie se dégage de cet ensemble de danseurs, tous des hommes, tous différents, mais qui arrivent à former une belle unité. Les spectateurs ne s’y trompent pas, le triomphe fut unanime ce soir –là à Shanghai.

 

Bref un beau spectacle, dans une salle qui m’était inconnue jusque lors, celle du Shanghai Centre Theatre (1376 Nanjing Road West). 

 

Aux organisateurs du Festival Croisement et aux attachés culturels en général : ENCORE ! ENCORE ! 

 

Pour les autres : il reste des représentations dans le monde entier jusqu’au 11 juin !

 

Repost 0
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 00:55

Li Wei,  artiste Chinois, performer, photographe.


C’était tout ce qu’il y avait d’écrit sur mon carnet. C’est la fin de l’année, on revoit les listes et les notes, et on fait le point sur ce qu’on a fait, oublié, pas eu le temps de faire….


 

Et cette petite ligne laconique : 

Li Wei,  artiste Chinois, performer, photographe.

Je ne me souviens plus à quelle occasion j’ai noté cette information, j’avais dû lire un article dans Times Out, City Week-end ou autre… Je me souviens vaguement d’une photo avec des gens qui semblaient voler dans les airs. Ou alors je confonds avec un autre….


 

Et puis je m’en vais chercher des infos sur internet. Pour me souvenir. 

Je tombe sur un premier lien. 

 

J’avais raison (entre autres).  

 091-01

 

Sur un deuxième lien, ce n’est plus le même homme, mais ce n’est pas exactement le même nom.

 

 

Comme je me suis trompée dans le nom (j’ai d’abord cherché Liu Wei au lieu de Li Wei), je suis aussi tombée sur une série de photos très marrantes, 

 


Liu%20Wei%20Landscape%2006 th

 

Et une création originale d’un certain Liu Wei…

 

5117

 

Le lien Wikipedia ne m’apprend pas grand-chose… 

 

 

C’est aussi comme ça que j’ai réalisé que je n’avais toujours pas vu l’Expo Picasso, qui se termine le 10 Janvier !

A voir:

Expo

Picasso Exhibition in Shanghai

世博园A片区国展路, 近远台路  jusqu’au 10 Janvier 9h-17h. 

Tel: 400 820 8520

Repost 0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 16:30

 

Comme j'en parlais hier, je suis allée au Rockbund Art Museum, voir une expo de Zhang Huan, artiste chinois connu pour ses performances très controversées.

 

J'avais vu un article en ligne sur cette expo, et je ne sais pourquoi, avait décidé de m'y rendre...

 

Dès l'entrée, je n'ai pas été déçue par l'affiche (j'adore quand on joue avec les caractères chinois...).

 

22102011332

 

Et par les lieux, un bel immeuble art déco à deux pas du pont Waibaidu.

 

22102011346

Au 1e étage, une belle pièce représentant un Confucius torse nu dans une nappe d'eau.

 

22102011333

 

Les traits sont très réalistes, c'est bluffant!

 

22102011334

 

 

 

Au deuxième étage, trois tableaux réalisés avec de le cendre d'encens, dont celui-ci qui résonne en moi d'une façon particulière: 

 

 

22102011337

 

Après une dernière installation, nous nous retrouvons au 5 étage pour profiter de la vue sur la Pearl Tower:

 

 

22102011338

 

Et sur la boucle du Huangpu. Sympa!

 

22102011339

 

Tout en buvant un bon café devant une vidéo de l'artiste expliquand son oeuvre.

 

22102011340

 

L'exposition nous emmène ensuite au dehors, l'occasion de découvrir une église fort bien rénovée.

 

22102011341

 

Et les bâtiments y attenant, avec pour toile de fond les trois grandes tours de Pudong.

 

22102011342

 

Face à l'église, un immeuble cathédrale très impressionnant.

 

 

22102011344

 

Bref une sortie très intéressante et surprenante que je recommande!

 

L'expo dure jusqu'au 29 janvier 2012, l'entrée est de 15 yuans (café compris), et le musée se situe au n. 20 de la Huqiu Road (虎丘路)métro Nanjingdonglu.

 

Courez-y!

Repost 0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 12:57

Pour finir cette semaine culturelle, après l'exposition de la veille, j'ai fini par une séance de théâtre. 

 

L'acteur, Daniel Soulier, interprétait 4 textes de Guy de Maupassant, regroupés sous le nom de 'Le Retour' (归来 guilai en chinois), dans le cadre du festival international de théâtre expérimental.

 

La salle était petite, quelques rangées de strapontins. 

 

La scène, minimaliste: 

 

25092011329

 

 

Les textes, à la fois drôles et touchants.

 

L'acteur, très vivant, parvenait à nous faire vivre les scènes décrites avec beaucoup de facilité. 

 

Pour le public chinois, la traduction du texte en chinois était projetée. Je pense qu'il devait être difficile pour autant d'apprécier la richesse de la langue des textes de Maupassant sans en comprendre le sens en langue originale...

 

D'autant plus que, petite salle, public majoritairement estudiantin, dimanche après-midi oblige, le public n'a pas été très respecteux: arrivées en retard, prises de photos intempestives (sans flash tout de même), bouteille d'eau qui tombe à terre.... 

 

Je remercie Mr Soulier d'avoir gardé son calme, car j'ai bien cru à un moment qu'il allait quitter la scène!  Cela aurait été dommage car sa prestation valait le détour.

 

D'autres pièces sont jouées en ce moment au même endroit: 

Shanghai Theatre Academy, Huashan Road, n. 630

上海戏剧学院, 华山路630号

http://www.sta.edu.cn/#

Repost 0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 12:30

Ce fut une semaine bien culturelle pour moi. Après le cinéma mercredi soir, une expo au Shanghai Art Museum samedi. 

 

Exposition d'une peintre sino-française, Li-Chevalier, en chinois 诗蓝 (Shi Lan), qui a fait ses études en Europe mais a renoué avec le travail de l'encre (mais sur toile, non sur papier comme le travail à l'encre typiquement chinois).

 

J'ai découvert cette artiste avec ravissement, et je vous laisse en profiter grâce à ces quelques photos: 

 

24092011315

 

Comme le peintre laisse une trame peinte en blanche sur ses toiles, comme c'est de coutume dans les peintures chinoises sur papier, il faut faire ressortir le blanc en l'encadrant de noir ou de brun:

 

24092011316

 

Ma peinture préférée:

 

24092011318

 

Travail de la matière très intéressant:

 

24092011317

 

Des motifs récurrents à noter:

 

24092011319

 

Le porche, d'inspiration asiatique,

 

24092011320

 

La croix, d'inspiration occidentale,

 

24092011324

 

Le point d'interrogation.

 

Et pour ne rien gâcher, une installation lumineuse, "la voie du Milieu": 

 

24092011323

 

Au même étage, une exposition de calligraphies datant d'une centaine d'années. Parmi elles, quelques graphies atypiques et interessantes...

 

24092011325

 

Les pattes de mouche, 

 

24092011326

 

Les petits bonshommes, 

 

24092011322

 

 

24092011327

Inspiration de la graphie primitive des caractères chinois.

 

Et pour ne rien gâcher, depuis Mars 2011, l'accès au Musée est gratuit!

 

Shanghai Art Museum,  Nanjing Road West, n. 231

上海美术馆,南京西路231号

 

L'exposition Li-Chevalier ne dure que jusqu'au 27 Septembre, courez-y!

 

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 13:54

Dans le cadre du festival Shanghai 7ème Art, un évènement organisé par The European Film Research Center SHNU et le Consulat Général de France à Shanghai, nous nous sommes rendus hier à la projection du film "Zazie dans le métro".

 

Je ne connaissais pas ce film, j'en avais juste entendu parler, et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié.

 

La projection avait lieu à The Lecture Hall,  2ème étage, Wen Yuan BLDG, SHNU East Campus, 100 Guilin Road.

 

Le prix? 10 yuans! C'est donné!

 

Les prochaines projections:

 

Jeudi 22 septembre :

 

"Play Time" (155mins, DVD) 14h

"Cœurs" (120mins, DVD) 19h


Lieu: The Lecture Hall, 2ème étage, Wen Yuan BLDG, SHNU East Campus, 100 Guilin Road

 

Vendredi 23 septembre :

 

"Le Hérisson" (100mins, 35mm) 19h

 

Lieu: East Auditorium, East Campus, 100 Guilin Road

 

Samedi 24 septembre :

 

"Paris, Je t’aime" (120mins, BETA) 18h30

Rencontre avec E. Benbihy /E. Ohana 20h30

Entrée gratuite (dans la limite des places disponibles). Accès prioritaire pour les détenteurs de la Red card


Lieu: Shanghai Film Art Center, Salle 3 160 Xinhua Road

 

Dimanche 25 septembre:

 

"Le père de mes enfants" (110mins, DVD) 14h

"Jules et Jim" (105mins, DVD) 16h

 

Lieu: The Lecture Hall, 2ème étage, Wen Yuan BLDG, SHNU East Campus, 100 Guilin Road

 

Plus d'infos: http://www.ambafrance-cn.org/Cinema-SH-7eme-Art-est-de-retour.html

http://site.douban.com/116837/

http://weibo.com/2009954117

 

 

Repost 0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 12:57

Les images (et les sous-titres) qui m'on été confiées parlent d'elles-mêmes.

 

Pour vous situer, il s'agit d'un film (que je n'ai pas vu pour des raisons évidentes) sur un alpiniste victime d'un accident et qui cherche à se sortir de là... en se coupant le bras (spoiler alert!).

 

Jusque là rien de bien méchant (enfin....). Parmi les gens qui l'ont vu autour de moi, certains ont remarqué une scène où le héros tente de se servir d'un couteau, qui, de mauvaise qualité, se retrouve inutilisable. Et le héros de s'exclamer qu'il n'aurait pas dû acheter de couteau chinois....

 

Pour nous, c'est une réalité, car on dit souvent entre nous "acheter chinois, acheter deux fois" (parce que la première fois ça casse...). Mais pour plus de réalisme, acheter trop peu cher tu veux, racheter plus cher tu devras. Et ça se vérifié partout. On trouve de bons produits en Chine quand même. Les standards ne sont pas les mêmes, mais la Chine étant encore pour quelques années "l'usine du monde", il est normal qu'en proportion, plus de problèmes soit causés par des produits chinois (même s'il est vrai qu'au niveau process de qualité on a encore des progrès à faire en Chine).

 

Mais l'assocation "chinois" et "mauvaise qualité" a l'air quasi systématique aux Etats-Unis (et en Europe du peu que j'en sais), et est repris par certains hommes politiques dans leur "chasse à la sorcière"... En temps de crise il est toujours plus facile d'incriminer les autres que de chercher ses propres erreurs.

 

La réponse de la Chine (en l'occurence d'un Chinois) à tout cela? La voici:

IMG 0996

 

 

IMG 0997

 

IMG 0998

 

Extrait de la scène avec le couteau évoquée ci-dessous,  vendu en DVD falsifié en Chine avec des sous-titres anglais et chinois traduits par... des Chinois apparement... Je n'ai pas pu vérifier pour les sous-titres en Chinois mais je suppose que le contenu est le même...

 

Ce qui est drôle c'est que pour nous, qui comprenons l'anglais mais pas parfaitement, les sous-titres en anglais viennent en support. Aussi comment ne pas se rendre compte de suite de l'énorme supercherie!!! Ca a bien fait rire le spectateur en question...

 

 

Moi je dis, les Français devraient modifier les dialogues des films américains quand ils se moquent de nous!

 

Non, parce que nous on est beaux joueurs, quand un participant aux évènements organisés bénévolement par Forget Me Not nous expriment ce feedback:

 

I had a pretty bad opinion of expatriates including French people. I had no idea that some of them enjoyed leading actions in the interests of local development.”

Nous, on le met sur notre site internet!

Repost 0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 08:45

Samedi en début d'après-midi, après notre visite au Jiashan Market (et un déjeuner au Da Marco, restaurant italien), nous nous sommes rendus au "quartier des artistes" de Shanghai.

 

On dit souvent que Shanghai est une ville superficielle, c'est la ville de l'argent facile, des filles faciles... C'est vrai. (je plaisante - quoique - c'est juste pour rappeler une blague dans un des live de Bénabar)

 

Mais à Shanghai on trouve AUSSI de la culture, même si c'est pas comme à Pékin qui est toujours mieux, qui a de plus jolies quarties traditionnels et qui fleure bon l'underground. Mais c'est pas parce que c'est pas pareil qu'il ne faut RIEN faire!

 

Nous voici donc à la galerie M97, au 97 de la rue Moganshan (ils se sont pas foulés sur le nom...), 莫干山路97号, accessible en métro ligne 3 ou 4 station Zhongtan 中潭.

 

L'objet de notre visite, une expo photo dont j'avais eu connaissance dans Time Out Shanghai: Wang Ningde, Some Days, 王宁德- 莫一天.

1302922783

 

1305651379 1

 

J'ai beaucoup aimé cette démarche de photographier ces modèles qui ont les yeux fermés, qui sont parfois maquillés comme pour le théâtre, et mis en scène. Ca donne une impression d'éternité. Malheureusement la galerie n'expose pas les 75 photos qui ont été prises par l'artiste pour cette série en 10 ans, mais vous pouvez vous rabattre sur le livret reproduisant toutes lesdites photos pour 300 yuans. Vous pouvez aussi les voir sur le site de la galerie.

 

Dépêchez-vous c'est jusqu'au 26 juin!

 

 Et profitez-en pour visiter les autres galeries, les collections changent tous les deux mois environ et on peut tomber sur des trucs très intéressants... L'art contemporain chinois a la cote!

 

Repost 0

C'est Quoi Ce Blog? 这是什么?

  • : Shanghai
  •  Shanghai
  • : Ma vie en Chine (Shanghai plus précisément), mélange d'étonnement, de pensées profondes, et de fantaisie. Après cinq ans d'études de chinois en France et plus de six ans en Chine, la vision d'une sinologue perdue dans la jungle urbaine de Shanghai, mais toujours fan de la Chine! Ce blog pour parler de mes découvertes, des projets qui me parlent et de la vie de tous les jours. Une nouvelle catégorie ouverte récemment, Shanghai Baby, notre dernière aventure en date!
  • Contact

Le Passé C'est Le Passé 过去的