Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 04:24

On m’a posé dernièrement pas mal de questions sur le mode de garde des enfants à Shanghai. Alors, c’était un vieux to do que je voulais faire, je me lance !

Pour choisir, tout dépend de votre situation : femme au foyer, travail en freelance, reprise du travail à plein temps ; de vos revenus, et de l’âge des enfants (scolarisés ou non).

Baby-sitter

Pour dépanner un soir ou bien quelques heures par semaines. Entre 30 et 50 kuais de l’heure. Pour en trouver, le bouche à oreille suffit, sinon, allez sur les sites comme Bonjour Chine, vous y trouverez des annonces et vous pouvez déposer la vôtre.

http://www.bonjourchine.com/forums/etre-parent-a-shanghai.24/

 

Ayi :

 

Nous avons finalement fait le choix de prendre une ayi à domicile. Elle s’occupe de notre fils et de la maison pendant que nous sommes au bureau. Les prix varient en fonction des ‘options’ : Ayi qui parle anglais, qui fait le ménage, la cuisine, horaires etc… Il est possible de négocier dans le ‘forfait’ une soirée de baby-sitting par semaine par exemple.

 

Le salaire pour 40 heures par semaine peut varier entre 4000 et 9000 kuais ! A cela s’ajoute les vacances chinoises, et un mois de bonus au moment du nouvel an chinois.

Voici le lien vers l’agence par laquelle nous sommes passés.

CC Shanghai

www.ccshanghai.com.cn

 

Il y en a beaucoup à Shanghai, renseignez-vous sur les conditions : certaines prennent 30% d’un mois de salaire, d’autres un mois de salaire entier comme commission. D’autres enfin, prélèvent tous les mois une commission sur le salaire de l’ayi (moyennant une aide pour la traduction, des formations pour l’ayi etc…).

 

http://www.lan-yi.com/en/order.asp

http://www.chinagni.com/Registration.htm

 

Pour trouver une ayi, vous pouvez aussi passer par les forums comme Shanghai Mamas et Bonjour Chine, des personnes sur le départ peuvent recommander leur ayi, sans passer par une agence. Vous trouverez parfois des annonces papier dans des magasins tels City Shop.

 

Certaines ayis travaillent à temps partiel et cherchent un autre temps partiel pour compléter leurs revenus.

 

Certaines agences proposent aussi des ayis philippines, réputées pour parler mieux anglais et savoir bien s’occuper des enfants, mais sachez qu’elles ne peuvent pas travailler légalement en Chine, aussi cette option est un peu risquée.

 

Garde partagée :

 

Une variante de l’ayi à la maison, une ayi pour deux familles. Elle a l’avantage de diminuer les coûts et de permettre aux enfants de grandir entourés d’un ou plusieurs enfants.

 

Il est possible de poser des annonces sur le site Shanghai Mamas par exemple, pour trouver des personnes susceptibles de partager la garde des enfants.

 

www.shanghaimamas.org

 

Jeune fille au pair :

 

Certaines agences pour ayi proposent également des jeunes filles au pair.

 

Dans l’idée, il s’agit d’élever son enfant au contact d’une personne non-chinoise, qui pourra lui parler sa langue (française ou autre). Dans la pratique, il faut payer pour le dossier, ensuite la jeune fille au pair devra avoir sa chambre, vous devrez lui payer ses repas et lui verser une somme correspondant à de l’argent de poche.

 

Cela revient à payer plus cher que le salaire d’une ayi en général, mais les jeunes filles au pair ont l’avantage de connaître nos habitudes, on se sent moins dépaysés. C’est un avantage aussi pour les langues étrangères (hormis le chinois bien sûr).

 

Au final, ce n’est pas forcément possible pour tout le monde, niveau place et frais.

 

Daycare :

 

Il existe une vingtaine de daycare à Shanghai, qui ressemblent à nos crèches. Pas forcément bon marché, certaines proposent des formules à l’heure (50 kuais de l’heure), d’autres des formules à la mi-journée ou à la journée.

 

Il existe un lien sur le site Shanghai Mamas qui les recense. Vous aurez peut-etre besoin de vous inscrire en tant que membre pour y avoir acces.

 

http://www.shanghaimamas.org/forum/forum.html?id=51

 

Une visite du daycare s’impose, afin de connaître l’environnement, car les standards ne sont pas toujours les mêmes qu’en France.

 

Kindergarten :

 

Certaines écoles maternelles internationales accueillent les enfants en bas âge (avant 3 ans). Selon les écoles et l’âge, il s’agira plus d’une garderie que d’une école, et les coûts sont élevés : entre 4500 et 9000 kuais par mois pour des « journées » de 8h30 à 15h.

 

C’est LE problème d’élever des enfants à Shanghai, d’autant plus que les listes d’attente sont longues.

 

Voici un lien vers le consulat de Shanghai qui donne des informations sur l’éducation en langue française

http://www.consulfrance-shanghai.org/Scolariser-ses-enfants-a-Shanghai,7348

 

Mon avis :

 

Pour le moment, l’option de l’ayi est la meilleure. Qualité de service (elle s’occupe très bien de notre fils et nous n’avons pas à faire le ménage), et de vie (je peux rentrer déjeuner le midi - même si elle ne fait pas la cuisine, et profiter de mon fils car je travaille à côté de mon domicile). Concernant le coût, c’est l’option la moins chère.

 

Notre fils n’ayant que 13 mois, et ayant accès à des aires de jeux en extérieur et intérieur, il est stimulé et rencontre des enfants de son âge. Lorsqu’il sera plus grand, nous verrons comment cela évoluera. Une garde partagée ou un mi-temps à l’école ou en daycare sera peut-être envisagé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

C'est Quoi Ce Blog? 这是什么?

  • : Shanghai
  •  Shanghai
  • : Ma vie en Chine (Shanghai plus précisément), mélange d'étonnement, de pensées profondes, et de fantaisie. Après cinq ans d'études de chinois en France et plus de six ans en Chine, la vision d'une sinologue perdue dans la jungle urbaine de Shanghai, mais toujours fan de la Chine! Ce blog pour parler de mes découvertes, des projets qui me parlent et de la vie de tous les jours. Une nouvelle catégorie ouverte récemment, Shanghai Baby, notre dernière aventure en date!
  • Contact

Le Passé C'est Le Passé 过去的