Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 11:52

Je me prépare à sortir : écharpe, manteau, écouteurs, masque, pass et je sors.

 

La brume est encore intense. Je regarde mon application smartphone, le niveau n’a pas baissé, violet fonce. On ne voit pas à 10 mètres.

 

Je rentre chez moi. Je remarque que le filtre n’est pas allumé. Je me doute que mon fils à du appuyer sur le bouton lumineux, mais je gronde l’ayi qui ne l’a pas rallumé par la suite. Je le fais moi-même, le voyant est rouge vif.

 

Mon fils est un peu excité, normal, il n’est pas encore sorti de la journée. Avec sa maladie en début de semaine, cela fait 5 jours qu’il n’a pas mis le pied dehors.

 

La fenêtre de la salle de bain est entrouverte, je rappelle à l’ayi qu’il ne faut pas ouvrir les fenêtres en ce moment.

 

Le soir, dîner entre amis, on rigole bien en parlant de cet article de China Daily. Si nous n’étions pas en Chine depuis longtemps , on aurait pu croire à un poisson d’avril en avance. Mais là avec notre ‘expérience’, on comprend bien le syndrome de 没办法 Méi bànfǎ ; Y a rien à faire.

 

Certains évoquent leurs inquiétudes. Après plusieurs années en Chine, et ce phénomène qui s’intensifie, surtout quand on a des enfants, on pense à rentrer en France. Je me souviens d’avoir lu un article sur les raisons qui pourraient motiver les expats à rentrer (basé sur un sondage). Ils en parlaient déjà, mais l’article (que je ne peux pas citer car je ne me souviens plus du lien) disait en substance que cela ne devait pas être une incitation à rentrer, vu que TOUT LE MONDE le sait que c’est comme ça en Chine.

 

Ca, c’est quoi ?

 

Vis ma vie dans la pollution à Shanghai.

 

Petit lexique :

 

Masque : masque de protection contre les particules polluantes les plus fines (dites PM 2.5) et potentiellement les plus dangereuses pour l’organisme. Marque 3M commandé sur Taobao.

 

D’autres marques proposent des masques en microfibre mais pas forcement donc lavables. Plus chers, mais qu’on peut garder plus longtemps. Nous en avons commandé un comme ça pour notre fils (car les 3M ne font pas de tailles adaptée au plus petit).

 

On voit de plus en plus de masques, mais pas pour tout le monde, les 保安 bao ‘an qui font la circulation en ont (des 3M dernier cri, le gouvernement municipal de Shanghai prend bien soin d’eux cette année), la plupart sont jeunes, on en voit surtout sur les enfants.

 

Le masque en tissu à quelques kuais (pas très utile contre ce type de pollution) fait fureur. Le type qui se coince derrière les oreilles fait des plis (donc l’air passe quand même) ou bien descend sous le nez… Mais bon, l’idée est là.

 

Brume : pendant très longtemps j’ai cru que Shanghai était une ville particulièrement sujette au brouillard. Maintenant je sais que c’est très souvent de la pollution. Ou brume seche comme on dit maintenant.

 

Application : Air quality China, celle que j’utilise depuis un an et demi, qui permet de choisir sa ville et les capteurs de PM 2.5 les plus proches de chez soi. Actualisé toutes les heures.

Jeudi 5 décembre à 23h, ça donnait ça (du jamais vu en ce qui me concerne) :

De l air!

Filtre : filtre à air. Dans notre cas avec filtre HEPA qui enlève de l’air les particules les plus fines. Le grand modèle dans le salon détecte le niveau de pollution et s’active en cas de besoin. Quand les niveaux de pollution sont tres élevés dehors, il fonctionne en permanence.

 

Sortie : lorsque le niveau de pollution est trop élevé, il est déconseillé aux enfants, aux personnes âgées et aux populations à risques (malades, ashmatiques) de sortir.

 

L’ayi n’a pas d ‘application sur son téléphone donc je lui dis quand elle peut ou pas : vert : ok (c’est rare mais surtout en été) ; jaune : bof mais ça passe encore. Orange : sortir pas longtemps, genre le temps d’aller à l’aire de jeu d’à côté, rouge et au-delà : on ne sort pas. Avec le masque, on pourra être un peu plus cool (si tant est que mon fils accepte de le porter….) .

 

Mais tout le monde n’a pas la même vision. A ma voisine qui sortait son petit-fils de 12 mois dehors en pleine vague de pollution énorme, l’ayi a dit que ce serait peut-être mieux de le laisser à l’intérieur (les Chinois ont pour habitude de faire prendre l’air aux petits un peu tous les jours). La voisine lui aurait répondu : 我们没有你们那么精明 : Wǒmen méiyǒu nǐmen nàme jīngmíng : Nous ne sommes pas aussi intelligents que vous ! Ah ; donc la tu ignores sciemment un conseil qu’on te donne, oui effectivement, tu ne fais pas preuve d’intelligence.

 

Fenêtres : sans ouvrir les fenêtres déjà, l’intérieur peut-être pollué. Alors les fenêtres ouvertes… Mes collègues ont l’habitude d’ouvrir les fenêtres en matinée (pour faire circuler l’air j’imagine, sauf qu’ils laissent la clim allumée, ça j’ai du mal déjà). Avant le pic de pollution, j’avais déjà fait comprendre que le bruit extérieur (la voie surelévée en bas de notre bureau) c’était pas ma tasse de thé, donc quand j’arrive ils referment les fenêtres (Daishali super power !). Bon là depuis le pic de pollution, ils ont du se rendre compte d’un trucs, ils ont pas rouvert les fenêtre… Si vous voulez absolument aérer, c’est 10 mn maxi (de préférence quand vous n’êtes pas dans la pièce) et après utilisez le filtre à air. Bon le filtre à air je n’en ai pas au boulot. Alors je préfère qu’ils n’ouvrent pas les fenêtres.

 

China Daily: Cf article, no comment.

Repost 0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 07:52

Des fois, quand on commence à compter les points, où que l’on lit des articles pas glop (pour ça, je ne lis plus les articles pas glop, je ne regarde même pas les infos, je n’ai appris à propos du séisme au Sichuan que par ma grand-mère !), on a envie de faire le bilan.

Presque sept ans en Chine. Rester ou rentrer ?

D’abord, la situation : mariés, un enfant, tous les deux employés. Nous ne sommes pas expats, mais en contrat local ++, c’est-à-dire qu’on n’a pas à se plaindre. Du coup…. Est-ce que ça vaudrait le coup de rentrer en France maintenant ? On a des amis qui l’ont fait, ils ont retrouvé du travail. Oui mais non, avec nos parcours atypiques, on retrouverait du travail ?

En plus on est en couple, avec un enfant, on ne peut pas accepter n’importe quelle offre. Donc le boulot, c’est un frein au retour.

Pour le reste, le niveau de vie est avantageux pour nous. Avec ce qu’on gagne on peut se payer un appart de 80m2, on va souvent au resto, on se paye pas mal de choses… Nos frais fixes sont assez bas. De quoi mettre des sous de côté et se permettre de partir en vacances.

En France, les frais fixes sont beaucoup plus élevés. Mais l’école est gratuite. Ca c’est sûr qu’on y réfléchira quand notre fils sera en âge d’aller à l’école. Ici c’est à partir de 60.000RMB l’année en école francophone… Et ce, dès la maternelle !

Et puis en France, on payerai moins cher les produits français, qui coûtent une blinde ici à cause des taxes d’importation. Mais tous les produits venant de Chine seraient beaucoup plus cher. On aura plus Taobao pour se faire livrer plein de trucs pour moins cher que sur le marché.

Mais en Chine il y a… la pollution. Les scandales sur le porc, toutes les viandes en général, le lait, le bio qu’est pas vraiment bio, l’air pas bon, l’eau pas bonne… A croire que c’est du suicide de vivre ici. Alors qu’en fait… Ben ça va. C’est juste les articles qui font flipper. Avec le temps on a appris à se protéger. Ne plus manger dans des bouis-bouis, surtout les trucs plein d’huiles qu’on sait pas si c’est pas de l’huile de récupération. On mange bio même si ça ne veut pas dire ‘bio comme en France’, on a des purificateurs d’air à la maison… Je ne vois pas la différence, je n’ai jamais été malade ici. Mais je me dis que je le fais pour mon fils, qui lui n’a rien demandé à personne (et les enfants sont plus sensibles).

C’est sûr, la pollution, et dernièrement la grippe du poulet (encore !). Quoique cette fois-ci j’ai l’impression que le gouvernement a mieux géré la situation. Plus de couverture médiatique et d’information.

Alors pourquoi rester ? Je ne travaille pas en chinois, je suis assez déconnectée de mes études sur la langue, la littérature et la civilisation chinoise on va dire… Rester par fainéantise ? Non, il doit y avoir plus que ça. Même si lors de notre dernier séjour en France, mon mari n’avait que du négatif à la bouche pour parler de la Chine (j’en connais un qui ne compte pas assez bien les points…), on a finalement décidé de rester encore un peu.

Et puis quand on se pose la question à l’envers. C’est quoi les plus de la France ? En ce moment, c’est la crise. Et puis les scandales politiques, la sinistrose ambiante… L’impression que ça ne bouge pas… Bien sûr, je ne vis plus en France, mon regard est biaisé. Si on rentre un jour c’est parce que la famille et les amis nous manquent, même si bon, on s’est habitués, et qu’on a nos amis ici.

Alors pourquoi on reste donc ? Les amis, oui. J’ai fais plus de choses nouvelles ici que je n’aurais jamais rêvé en faire en France. La Chine, ça m’a désinhibée. Je porte des vêtements de couleur. Je parle fort quand on m’emmerde.

Et puis la communauté. Je n’ai pas voulu devenir chinoise, alors quand je ne comprenais pas tout, je cherchais du côté des étrangers vivant à Shanghai. J’ai rencontré des gens épatants. J’ai fait de la méditation, des voyages, je suis formatrice croix rouge française, je visite des enfants autistes avec FMN… Bref ça bouge autour de moi, et j’aime ça.

En gros on n’en a pas fini avec la Chine. On a encore des envies, des projets (suspense…). Même si y a des jours où on n’est pas glop, on rentre CHEZ NOUS, on se pose, et on se sent bien. Et c’est ça qu’est bien.

Repost 0

C'est Quoi Ce Blog? 这是什么?

  • : Shanghai
  •  Shanghai
  • : Ma vie en Chine (Shanghai plus précisément), mélange d'étonnement, de pensées profondes, et de fantaisie. Après cinq ans d'études de chinois en France et plus de six ans en Chine, la vision d'une sinologue perdue dans la jungle urbaine de Shanghai, mais toujours fan de la Chine! Ce blog pour parler de mes découvertes, des projets qui me parlent et de la vie de tous les jours. Une nouvelle catégorie ouverte récemment, Shanghai Baby, notre dernière aventure en date!
  • Contact

Le Passé C'est Le Passé 过去的